Débouchés du chanvre bio

"Dans le chanvre, tout est bon ! "

Les principaux produits sont le chènevis, la laine et la chènevotte, mais l’ensemble de la plante peut être valorisé :

  • Les graines (chènevis)

La majeure partie des graines de chanvre ou chènevis, est destinée à l’alimentation animale (oisellerie, appâts pour la pêche).

Le chènevis est également de plus en plus prisé pour l’alimentation humaine (on peut décortiquer la graine et la moudre pour en faire de la farine, ou la presser pour obtenir une huile au goût vert et aux notes de noisette grillée), mais également pour les cosmétiques car l’huile est riche en oméga 6 et 9 et très bien absorbée par la peau. La certification AB est bien valorisée pour ces débouchés.

Enfin, l’huile peut servir de base pour des peintures naturelles ou des vernis.

  • Les fibres (laine de chanvre)

La laine de chanvre correspond à la partie externe de la tige, et ses débouchés sont nombreux : en papeterie (papiers spéciaux), en isolation pour la construction, en plasturgie (pour augmenter la solidité de matériaux composites), dans le textile (cordes, bâches, vêtements)…

  • La chènevotte

La chènevotte correspond à la partie cellulosique de la tige. Elle est utilisée comme isolant pour la construction (en vrac ou sous forme de béton de chanvre), dans les litières pour animaux ou le paillage horticole.

  • Les fleurs

La fleur du chanvre cultivé n’est pas utilisée en tant que tel car le taux de THC de la plante (substance active du cannabis) est règlementé et qu’elle n’a pas d’effet psychotrope. Dans le cas du cannabis par contre, on peut extraire le cannabidiol de la fleur pour des usages thérapeutiques.

  • Les feuilles

Les feuilles de chanvre sont peu valorisées aujourd’hui. Elles tombent avant la maturité de la plante.

  • La poussière

Des particules de « poussière » sont produites lors de la première transformation mécanique du chanvre. Elles constituent un sous-produit, mais pourraient être utilisées pour la production de pellets pour chaudières, ou éventuellement dans des toilettes sèches ou des litières pour animaux.

Télécharger la fiche technique sur débouchés du chanvre : cliquez ici.

Produits et usages :

Voir aussi :

L’association Chanvre Gardois a fait le choix de se concentrer dans un premier temps sur la valorisation des tiges en éco matériaux (laine et chènevotte) pour la construction, car elle constitue la base de la rentabilité de la culture du chanvre. D’autant plus que la production des graines est beaucoup plus sensible au stress hydrique sévissant régulièrement sous notre climat. Toutefois, certains agriculteurs valorisent le chènevis bio à titre individuel.

Association Chanvre Gardois, membre du réseau CIVAM - 2017. Mentions légales

Un projet accompagné par la Fédération départementale des CIVAM du Gard.

Site web et projet Chanvre Gardois réalisés avec le soutien de :